Le système de détection de fumée et les différents types de détecteurs.

Publié le : 08 janvier 20249 mins de lecture

En matière de fumée et d’incendie, les systèmes intègrent souvent différents types de détecteurs. Cependant, l’objectif commun est d’avertir rapidement d’un début d’incendie et d’envoyer le signal d’évacuation.

Dans cet article, nous voulons nous concentrer sur un composant spécifique du système de détection de fumée ou sur les différents types de détecteurs.

Qu’est-ce qu’un système de détection de fumée ?

Les différents types de détecteurs de fuméeUn système avertisseur de fumée est un système de sécurité conçu pour détecter la présence de fumée ou de chaleur dans l’air d’un bâtiment ou d’une zone spécifique. Ces systèmes sont souvent utilisés dans les bâtiments publics, tels que les écoles et les bureaux, ainsi que dans les bâtiments résidentiels pour protéger les occupants des incendies et leur permettre d’évacuer en toute sécurité en cas d’urgence.

La conception correcte d’un système IRAI (Détection et Alarme Incendie) et spécifiquement de détection de fumée (selon la norme technique UNI EN 54-1 conformément à la norme UNI 9795 « Systèmes fixes automatiques de détection et d’alarme d’incendie – Conception, installation et fonctionnement » ) implique généralement l’utilisation de détecteurs de fumée, de détecteurs de chaleur et de détecteurs de flamme installés à des points stratégiques du bâtiment et d’un système d’alarme qui avertit les occupants de la présence de fumée.

Le choix d’un type de détecteur plutôt qu’un autre est dicté par une série de variables qui, si elles ne sont pas soigneusement prises en compte, peuvent invalider le système de détection lui-même. Ces variables sont par exemple :

  • le type de combustible, nécessaire pour déterminer la présence éventuelle de fumée et quel type de fumée (blanche ou noire) en cas de départ de feu…et tout dépend bien sûr du type de feu
  • le type d’activité exercée dans le bâtiment (présence ou absence de poussières, particules fines, climatisation, etc.)
  • la conformation du bâtiment (hauteurs, combles, sous-planchers…)

Nous vous recommandons : Classes de feu : types et classification

Que sont les détecteurs de fumée ?

Les détecteurs de fumée, comme leur nom l’indique, sont des dispositifs technologiques utilisés pour détecter la présence de fumée dans l’air voire de monoxyde de carbone nocif pour la santé . Ces dispositifs doivent être installés dans des points bien précis d’un bâtiment, tels que les couloirs et les zones les plus dangereuses, telles que les cuisines et les chambres (dans le cas des hôtels et des chambres d’hôtes).

Les détecteurs de fumée peuvent utiliser différentes technologies, telles que le capteur photoélectrique ou le capteur ionique. Une fois la fumée détectée, le détecteur envoie un signal au système d’alarme, qui avertit les occupants du bâtiment de la présence de fumée.

Combien de types de systèmes de détection de fumée existent ?

Il existe trois principaux types de systèmes de détection de fumée : ionisation, thermo-optique et photoélectrique. Voici quelques-unes des caractéristiques distinctives de chacun d’eux :

  • Détecteurs de fumée à ionisation : Ces appareils ionisent l’air à l’intérieur d’une chambre fermée. Lorsque la fumée pénètre dans la chambre, les particules de fumée perturbent le flux d’ions, provoquant une modification du champ électrique. Ce changement est détecté par l’appareil, qui envoie un signal d’alarme. Les détecteurs de fumée à ionisation sont généralement moins chers que les autres types, mais peuvent être moins sensibles aux types de fumée plus épais et peuvent être plus sensibles aux interférences électromagnétiques.
  • Détecteurs de fumée thermo-optiques : Ces appareils utilisent une source de lumière infrarouge pour détecter la présence de fumée. Lorsque de la fumée pénètre dans la pièce où est placé l’appareil, les particules de fumée absorbent la lumière infrarouge, ce qui modifie la température à l’intérieur de la pièce. Cette variation est détectée par l’appareil qui envoie un signal d’alarme. Les détecteurs de fumée thermo-optiques sont généralement plus sensibles aux types de fumée plus denses que les détecteurs de fumée à ionisation, mais ils peuvent être plus chers.
  • Détecteurs de fumée photoélectriques : Ces appareils utilisent une source de lumière visible et une cellule photoélectrique pour détecter la présence de fumée. Lorsque la fumée pénètre dans la chambre de l’appareil, les particules de fumée interrompent le flux de lumière, provoquant une modification de la quantité de lumière détectée par la cellule photoélectrique. Cette variation est détectée par l’appareil qui envoie un signal d’alarme. Les détecteurs de fumée photoélectriques sont généralement plus sensibles aux types de fumée moins denses que les détecteurs de fumée thermo-optiques, mais ils peuvent être plus coûteux.

Quels sont les détecteurs de chaleur ?

Les détecteurs de chaleur, quant à eux, sont des dispositifs utilisés dans un système de détection de fumée pour détecter la présence de chaleur anormale dans un bâtiment . Les détecteurs de chaleur fonctionnent en détectant une augmentation soudaine ou anormale de la température dans l’air, ce qui peut indiquer qu’un incendie est en cours. Une fois qu’une chaleur anormale est détectée, le détecteur de chaleur envoie un signal au système d’alarme, qui avertit les occupants du bâtiment d’un éventuel incendie. Ces dispositifs peuvent être installés avec des détecteurs de fumée pour fournir une protection supplémentaire contre les incendies.

Que sont les détecteurs de flamme ?

Enfin, les détecteurs de flammes sont des appareils utilisés dans un système de détection de fumée pour détecter la présence de flammes dans un bâtiment. Ces appareils utilisent des technologies telles que la détection infrarouge ou ultraviolette pour localiser les flammes. Une fois les flammes détectées, le détecteur de flamme envoie un signal au système d’alarme, qui avertit les occupants du bâtiment qu’un incendie est allumé. Les détecteurs de flamme sont souvent utilisés en conjonction avec des détecteurs de fumée et de chaleur pour fournir une protection complète contre les incendies.

Chacun de ces types de systèmes de détection d’incendie a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, les détecteurs de fumée sont très efficaces pour détecter les incendies à un stade précoce, mais peuvent déclencher de fausses alarmes dans des environnements très poussiéreux. Les systèmes de détection de chaleur sont moins sujets aux fausses alarmes, mais peuvent ne pas détecter les incendies à un stade très précoce.

De manière générale, il est important de choisir le type de détecteur de fumée qui correspond le mieux à vos besoins, en tenant compte du type d’environnement, de la taille du bâtiment et du type de risque d’incendie présent. De plus, un entretien régulier des systèmes de détection incendie est essentiel pour assurer leur bon fonctionnement et protéger les occupants du bâtiment. Nous vous rappelons qu’en plus d’une obligation légale, l’entretien du système de détection de fumée doit être réalisé par la figure du technicien de maintenance qualifié. Plus d’infos sur nos conseils anti-incendie sur ce lien !

Plan du site